jeudi 3 décembre 2015

Saint FRANÇOIS XAVIER (3 décembre)

 

 Saint François Xavier, 
qui avez été converti par cette seule parole de l’Évangile :
 « Que sert à l’homme de gagner tout l’univers,
s’il vient à perdre son âme ! »
priez pour nous.





« Ô Dieu, qui, 
par la prédication et les miracles de saint François Xavier, 
avez voulu attirer à la vraie foi les peuples des Indes 
et les mettre au nombre des enfants de votre Église, 
soyez-nous propice et accordez-nous la grâce 
d’imiter parfaitement les vertus 
de celui dont nous honorons les glorieux mérites : 
par Jésus-Christ Notre-Seigneur. »
 
(Oraison des Litanies de St François Xavier)



Saint François Xavier,  
céleste patron de la Société et de l’Œuvre de la Propagation de la Foi 
et de toutes les Missions,
priez pour nous.


SOMMAIRE de l'Album

"XXIII- Annales de la Propagation de la Foi"

 

http://gloria.tv/album/teRjkDNXaPt/media/UihpFWozUpZ

Pensez à télécharger tout ce qui vous y intéresse !

(pour le moment les 6 premiers volumes sur plus d'une centaine)


* * *

  ADIEU AU MONDE

&

ADIEU POUR JAMAIS

sur le canon de Pachelbel

(cantiques attribués à St Louis-Marie Grignion de Montfort)




LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=4n6QKBNmQF0



ADIEU AU MONDE

1- Plaisirs trompeurs, retirez-vous !
Je méprise vos charmes :
Ce qu’on y trouve de plus doux
Nous coûte trop d’alarmes.
Vous avez beau flatter mes sens
Avec un soin extrême,
Tous vos efforts sont impuissants :
Ce n’est plus vous que j’aime !

2- Votre douceur m’avait surpris,
Je la croyais parfaite,
Mais j’en connais enfin le prix
Et mon cœur la rejette.
Retirez-vous ! Je suis vainqueur,
Fuyez sans plus attendre !
Je vous avais donné mon cœur,
Je viens de le reprendre.

3- Je ne trouve plus de douceurs,
Qu’en la source féconde
Des vrais plaisirs, des vrais honneurs
Que n’offre point le monde :
Le bel amour a pour objet
Un bien toujours durable !
Nul bien chez vous ne fut parfait,
Vous n’avez rien d’aimable.

4- C’est Dieu qui contente mon cœur
Et qui remplit mon âme !
Fut-il une plus noble ardeur,
Une plus digne flamme ?
Fut-il jamais bonheur pareil
Dans ce qui sut me plaire ?
Je n’ai trouvé sous le soleil
Que faiblesse et misère.



ADIEU POUR JAMAIS

1- Adieu pour jamais,
Monde plein de charmes !
Adieu pour jamais :
Je vais vivre en paix.
Que de larmes,
Que d’alarmes
M’ont coûté tes faux attraits !
Je veux m’en défendre
Et je veux me rendre
À ce Dieu d’amour
Qui m’éclaire en ce jour.

2- Aussitôt qu’il luit,
Tout éclat s’efface ;
Aussitôt qu’il luit,
Tout éclat s’enfuit.
Tout se passe,
Tout nous lasse,
Tout périt, tout se détruit,
Un seul bien durable
Me paraît aimable,
Ah ! qu’il a d’attraits !
Il ne finit jamais.

3- Pourquoi m’engager,
Si loin du rivage ?
Pourquoi m’engager
Si près du danger ?
Dans l’orage
Qui s’engage,
Aime à se voir submerger.
Une paix profonde
N’est pas dans ce monde.
Mon plus heureux sort,
C’est de gagner le port.

4- Je ne cherche plus
Les pompes mondaines,
Je ne cherche plus
Des biens superflus.
Que leurs chaînes
Font de peines !
J’en connais enfin l’abus.
Si mon cœur désire,
Si mon cœur soupire,
C’est pour un seul bien !
Les autres ne sont rien. 



* * *

  "TRAVAILLEZ À VOTRE SALUT"

  (cantique traditionnel)




LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :

http://www.mp3tunes.tk/download?v=1-WQ05ioVXs

 


1- Travaillez à votre salut ;
Quand on le veut, il est facile.
Chrétiens n’ayez pas d’autre but,
Sans lui tout devient inutile. (bis)

R./ Sans le salut (bis), pensez-y bien,
Tout ne vous servira de rien ! (bis)


2- Oh ! que l’on perd en le perdant !
On perd le céleste héritage ;
Au lieu d’un bonheur si charmant,
On a l’enfer pour son partage. (bis)

3- Que sert de gagner l’univers,
Dit Jésus, si l’on perd son âme,
Et s’il faut, au fond des enfers,
Brûler dans l’éternelle flamme ? (bis)

4- Rien n’est digne d’empressement
Si ce n’est la vie éternelle ;
Tout le reste est amusement,
Tout n’est que pure bagatelle. (bis)

5- C’est pour toute une éternité
Qu’on est heureux ou misérable ;
Que, devant cette vérité,
Tout ce qui passe est méprisable ! (bis)

6- Grand Dieu, que tant que nous vivrons,
Cette vérité nous pénètre !
Ah ! faites que nous nous sauvions,
À quelque prix que ce puisse être ! (bis)



Version sans percussions :



http://www.montfort.kingeshop.com/La-Mission-cbbaaabIe.asp


Ce cantique sans percussion
  est disponible sur notre petite boutique catholique en ligne ici :







Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »
Alors, rendez-vous ici :