mardi 26 janvier 2016

La CONVERSION de Saint PAUL & le GRAND AVERTISSEMENT (25 janvier)

 
« La Conversion de saint Paul,
Apôtre et docteur des gentils,
arrivée la seconde année 
après l'Ascension de Notre-Seigneur. »

(Le Martyrologe Romain au 25 janvier)




« Ô Dieu qui avez instruit le monde entier 
par la prédication du bienheureux Apôtre Paul, 
faites que, 
célébrant aujourd'hui sa conversion, 
nous marchions jusqu'à vous sur ses traces. 
Par Notre-Seigneur Jésus-Christ, 
votre Fils, qui, étant Dieu, 
vit et règne avec Vous
dans l’unité du Saint-Esprit pour les siècles des siècles.
Ainsi soit-il. »


 
(Oraison de la messe de la fête)


 

* * *

 

LE PÉCHEUR CONVERTI

(cantique de St Louis-Marie Grignion de Montfort)



LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=BC3Wy_mLpZo




-I-


DIEU LE PÈRE :
1- Écoutez-moi, je me plains en bon Père,
Depuis longtemps je recherche un enfant ;
Jusqu’à ce jour, j’ai calmé ma colère,
Ah ! faudra-t-il user de châtiments ?

R./ Que tout homme, que tout Ange
Redise donc cent fois :
« Le pécheur est sous vos lois,
À vous seul gloire et louange. »


2- Pourquoi, mon fils, est-ce que tu m’offenses ?
Qu’as-tu trouvé chez moi qui t’ait déplu ?
Reviens chez moi, reviens à pénitence,
Malheur à toi si tu n’es pas ému.

L’AMI :
3- Reviens, pécheur, c’est ton Dieu qui t’appelle ;
Viens au plus tôt te ranger sous sa loi.
Tu n’as été déjà que trop rebelle,
Reviens à lui, puisqu’il revient à toi.

4- Dans tes terreurs, sa voix se fait entendre,
Il te poursuit sans jamais se lasser.
C’est un bon Père, Père le plus tendre :
Enfant prodigue, il voudrait t’embrasser.

LE PÉCHEUR PÉNITENT :
5- Voici, mon Dieu, cet enfant si rebelle
Que vous daignez chercher depuis longtemps.
Ô charité, charité paternelle,
Sans plus tarder, je reviens, je me rends.

6- Je reconnais ma conduite insensée.
Contre vous seul, mon Père, j’ai péché ;
Détournez-en la vue et la pensée
Et ne voyez en moi qu’un cœur touché.

7- Ne rendez pas guerre pour guerre,
Voyez mon cœur humble et contrit ;
Je ne crains point votre tonnerre,
Couvert du Sang de Jésus-Christ.

8- Je vous ai délaissé, bon Père,
Foulant aux pieds tous vos bienfaits !
Calmez, calmez votre colère :
Pleurant, je demande la paix.

LES ANGES :
9- Chantons, Anges, chantons sa plus douce conquête,
Célébrons de Jésus-Christ la vertu de son Sang Précieux.
Que tout le Ciel se réjouisse,
Le pécheur passe au rang des saints :
Divin Sauveur, qu’on vous bénisse
De ce chef-d’œuvre de vos mains.
Chantons, Anges, chantons sa plus douce conquête,
Célébrons, célébrons la vertu de son Sang Précieux.


-II-
 
JÉSUS :
10- Ah ! j’ai perdu, j’ai perdu ma chère âme,
J’ai, par malheur, égaré ma brebis ;
Je le ressens, mon Sacré-Cœur se pâme,
Elle est livrée à mes grands ennemis.

11- J’ai tout donné, jusqu’à ma propre vie,
Pour te gagner, et pour m’unir à toi ;
Et tu me fuis, cruelle, et tu m’oublies,
Et, pour retour, tu t’armes contre moi.

L’AMI :
12- Reviens, pécheur, c’est Jésus qui t’appelle,
Viens au plus tôt te ranger sous sa loi.
Tu n’as été déjà que trop rebelle,
Reviens à lui, puisqu’il revient à toi.

13- Dans tes erreurs, sa voix se fait entendre,
Il te poursuit sans jamais se lasser.
C’est un Sauveur, le Sauveur le plus tendre :
Âme égarée, il voudrait t’embrasser.

LE PÉCHEUR PÉNITENT :
14- Ô mon Jésus, ô mon aimable Maître,
Unique objet digne de me charmer,
Que j’ai longtemps été sans vous connaître !
Que j’ai longtemps été sans vous aimer !

15- Je reconnais ma cruelle injustice ;
Pardonnez-moi ce long égarement :
Il me déplaît, je m’en fait un supplice,
Et pour lui seul je pleure amèrement.

16- Ah ! j’ai péché contre Dieu même !
J’ai méprisé mon Créateur !
Pardon, pardon, bonté suprême,
J’en ai regret de tout mon cœur.

17- Quittez, Sauveur, quittez les armes,
Je suis le prix de votre Sang.
Pardon, pardon, voyez mes larmes :
Plus de péché dorénavant !

JÉSUS TRIOMPHANT :

18- J’ordonne que  le Ciel fasse une grande fête
Pour ton retour, car c’est moi qui suis ton Sauveur glorieux.
Que tout le Ciel se réjouisse,
Le pécheur passe au rang des saints :
Que tous les êtres me bénissent
De ce chef-d’œuvre de mes mains.
J’ordonne que  le Ciel fasse une grande fête
Pour ton retour, car c’est moi qui suis ton Sauveur glorieux.

 
-III-

LE SAINT-ESPRIT :
19- C’en est donc fait, ô chère âme que j’aime,
Tu ne veux plus que je sois ton Époux,
Tu foules aux pieds les vœux de ton baptême.
Anges, pleurez...! ô cieux, étonnez-vous !

20- Si je suis bon, faut-il que tu m’offenses ?
Ton méchant cœur s’en prévaut chaque jour.
Plus de rigueurs vaincraient tes résistances ;
Tu m’aimerais, si j’avais moins d’amour.

L’AMI :
21- Le Saint-Esprit nous prie et nous exhorte
De retourner à Lui dedans nos cœurs.
Il veut entrer, il frappe à notre porte :
Aurons-nous donc toujours à faire ailleurs ?

22- Dans nos erreurs, sa voix se fait entendre,
Il nous poursuit sans jamais se lasser ;
C’est un Époux, oui l’Époux le plus tendre :
Laissons l’entrer, cessons de l’offenser.

LE PÉCHEUR PÉNITENT :

23- Venez, ô Saint-Esprit, Époux de flamme,
Redevenez, je vous prie, mon Époux.
Pardon, pardon, cher Époux de mon âme,
Faites que je rentre en grâce avec vous !

24- Ne rendez pas, Seigneur, guerre pour guerre,
Voyez mon pauvre cœur humble et contrit ;
Non, non, je ne crains point votre tonnerre,
Il est couvert du Sang de Jésus-Christ.

25- Priez pour moi, divine Mère,
Refuge assuré du pécheur !
Pardon, pardon : votre prière
Peut tout auprès de mon Sauveur.

26- Ô miséricorde infinie,
Vous ne pouvez me rejeter.
Ô doux Jésus, douce Marie,
Vous ne pouvez me rebuter.

MARIE :
27- Chantez, Anges, chantez ma plus douce conquête,
Célébrons de mon Jésus la vertu de son Sang Précieux.
Que tout le Ciel se réjouisse,
Le pécheur passe au rang des saints :
Mon très doux Fils, qu’on vous bénisse
De ce chef-d’œuvre de vos mains.
Chantez, Anges, chantez sa plus douce conquête,
Célébrez, célébrez la vertu de son Sang Précieux.


DIEU SEUL






LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=OoVhBEVcbRQ





 

* * *

 

LE GRAND AVERTISSEMENT
du 25 JANVIER 1938
annoncé
par Notre-Dame de Fatima
le 13 juillet 1917
 

« Vous avez vu l’enfer où vont les âmes des pauvres pécheurs.
Pour les sauver, Dieu veut établir dans le monde la dévotion à mon Cœur Immaculé.

Si l’on fait ce que je vais vous dire, beaucoup d’âmes se sauveront et l’on aura la paix. La guerre va finir. Mais si l’on ne cesse d’offenser Dieu, sous le règne de Pie XI, en commencera une autre pire.

Quand vous verrez une nuit illuminée par une lumière inconnue, sachez que c’est le grand signe que Dieu vous donne qu’il va punir le monde de ses crimes, par le moyen de la guerre, de la famine et des persécutions contre l’Église et le Saint-Père.

Pour empêcher cela, je viendrai demander la consécration de la Russie à mon Cœur Immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis du mois.

Si l’on écoute mes demandes, la Russie se convertira et l’on aura la paix. Sinon elle répandra ses erreurs à travers le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l’Église. Les bons seront martyrisés, le Saint-Père aura beaucoup à souffrir, plusieurs nations seront anéanties.

Au Portugal se conservera toujours le dogme de la foi.

[ici le texte du troisième secret]

À la fin mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et il sera donné au monde un certain temps de paix. »
 

 

FICHIER PDF de 11 pages avec des témoignages d'époque, 

dont un article de la revue "La Nature", 

  ici : 


+ Téléchargement : http://www.montfortajpm.sitew.fr/dl/Root/d1q4u-Le_Grand_Avertissement_du_25_janvier_1938.pdf




http://montfortajpm.blogspot.fr/search/label/Proph%C3%A9tie%20de%20St%20Fran%C3%A7ois%20d%27Assise


SOMMAIRE des ARTICLES ayant trait à la GRANDE APOSTASIE :

   



Disons le Rosaire,
Convertissons-nous :
Au Ciel notre Mère
Nous conduira tous !

 

 

« Priez le Rosaire,
    Portez votre croix,
    Afin que la terre
    Revienne à la foi. »

 

AVE MARIA de FATIMA

 


LIEN de TÉLÉCHARGEMENT (audio = MP3 ; vidéo = MP4) ici :
http://www.mp3tunes.tk/download?v=G-yDAK4FKvU

 

 
1- Devant votre image,
    Nous sommes venus :
    Vous, la Vierge sage,
    Donnez-nous Jésus !

R./ Ave, ave, ave Maria !
    Ave, ave, ave Maria !


2- Pour nos fils et filles,
    Nous sommes venus :
    Gardez nos familles,
    Mère de Jésus !

3- Pour notre patrie,
    Nous sommes venus :
    Ô douce Marie,
    Donnez-lui Jésus !

4- Pour la paix du monde,
    Nous sommes venus :
    Ô Vierge féconde,
    Donne-lui Jésus !

5- Pour la sainte Église,
    Nous sommes venus :
    En croix elle est mise,
    Montrez-lui Jésus !

6- Enfin, pour nous-mêmes,
    Nous sommes venus :
    Ô Vierge que j’aime,
    Donnez-moi Jésus !

7- Je crois en ma Mère :
    La paix fleurira
    Lorsque notre terre
    À Dieu reviendra !

8- Joyeuse lumière
    Brillant dans la nuit,
    Notre cœur espère :
    En vous il se fie.

9- Mère de la grâce,
    Salut des pécheurs,
    Effacez les traces
    De tant de noirceurs.

10- Vous êtes la route
    Vers ce qui est beau :
    Écartez le doute,
    L’effroi du tombeau.

11- Céleste refuge
    Des jours de douleur,
    À l’heure où Dieu juge,
    Rendez-nous vainqueurs.

12- Étoile brillante,
    Menez-nous enfin
    Vers l’aube éclatante
    Du beau jour sans fin.

13- Comme Suzeraine
    Soyez bienvenue :
    Soyez notre Reine,
    Mère de Jésus.

14- « Priez le Rosaire,
    Portez votre croix,
    Afin que la terre
    Revienne à la foi. »

15- Que par notre Reine,
    Le Seigneur son Fils
    Règne en nos domaines
    Comme au Paradis.

 

Fichier PDF des Paroles de l'Ave Maria de Fatima ici :


TOUTES les VERSIONS  : http://montfortajpm.blogspot.fr/2016/05/notre-dame-de-fatima-13-mai.html




http://montfortajpm.blogspot.fr/2015/11/premier-samedi-du-mois.html



  L'article sur 

La DÉVOTION RÉPARATRICE des 5 PREMIERS SAMEDIS du MOIS







Page "Le CHAPELET récité avec vous !"


« Le Rosaire est admirable !
Il donne à tous du secours,
Il guérit l’âme incurable :
Disons-le donc tous les jours ! »

Alors, rendez-vous ici :
"Le CHAPELET récité avec vous ! 
avec Méthode montfortaine"